Quand le mâle a mal.

OCTDéjà quelques semaine que j’attends qu’un homme se lance et décide de coucher un petit bout de sa VADM sur papier. Et bien voilà c’est fait, j’ai commencé à recevoir des textes dont le “je” est au masculin et je commence par publier celui-ci, qui m’a réellement touchée.

C’est pas tous les jours que les gars m’écrivent mais quand ils le font, croyez-moi, ça ne me mets pas moins dans tout mes états. Lisez par vous-même. Je vous préviens, ça fait Crac! dans le cœur…

******

Je crois que moi aussi j’ai été en amour avec l’amour.  C’est triste mais je crois que je le suis encore…

 L’autobus

 Je l’ai contemplé si longtemps…  Que ce soit le matin ou en fin de journée, avoir la chance de l’admirer, assise, parfois très près de moi, faisait battre mon cœur à cent milles à l’heure, sûrement plus même.  Sans la connaître, j’étais capable de voir en elle une femme exceptionnelle, la femme de mes rêves, la mère de mes enfants, la femme de ma vie…

 Quelques semaines plus tard

 Mon cœur battait plus fort que jamais. Il allait me sortir de la poitrine et j’en tremblais quasiment.  J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai décidé de lui parler.  Je lui ai simplement demandé son nom.  Elle m’a répondu. Quel beau nom que je me suis dit.  La suite de l’histoire est connue et mes amis m’agacent encore avec ça aujourd’hui… j’étais tellement nerveux que je lui ai répondu un stupide « C’est ça que je pensais! ». Je me trouvais tellement crétin et j’aurais bien sauté par une fenêtre de l’autobus.  Par chance, elle m’a sauvé en me demandant quel était le mien.

 Quelques jours après

Comme elle travaillait dans la même grande institution que moi j’ai cherché son prénom dans le bottin des employés de notre Intranet.  Une seule avait une adresse de travail près de la mienne, près de l’arrêt d’autobus où je la voyais si souvent. Sans le savoir d’avance, elle avait en plus le même nom de famille que moi. Quel hasard!

 Alors je tente ma chance, je lui envoie un courriel, une invitation à sortir. Elle accepte.

 C’est parti!

 Tout a été relativement vite à partir de notre première sortie. Sur une période de près de 10 ans, il y aura eu la vie commune en appartement, un tas de sorties, les fiançailles, des voyages, l’achat d’un terrain gigantesque, la construction de notre maison et j’en passe.  Nous aurons aussi eu des enfants… Des enfants merveilleux, vous les adoreriez! On suivait un « plan » de vie établi il parait…

 L’été dernier, elle m’annonce qu’elle ne m’aime plus. En fait, elle va même jusqu’à me dire qu’elle n’est même par certaine de m’avoir déjà vraiment aimé. WTF!?! On s’entend que c’est la journée idéale pour se claquer une dépression ou peut-être même se suicider. Je me dis que je vais attendre avant de faire un ou l’autre… que je vais travailler fort pour arranger ça car cette fille là, je l’aime en crisse. Vraiment.

 Est-ce que je rêve? Même si je retrouve tout plein de lettres d’amour qu’elle m’aura écrite au fil des années ou encore un tas de poèmes romantiques, ça ne compte pas. Elle mentait? Voyons donc…

 C’est certain qu’en 10 ans de vie commune, tout n’aura pas été parfait.  J’aurai dit des choses que je ne pensais pas vraiment et que je regrettais.  J’y repense et ça m’attriste. Je suis un gars…. l’excuse est parfois longue à venir, ou elle ne vient tout simplement pas.  On attend que ça passe et c’est OK. C’est mon erreur, j’en suis conscient.

 Je lisais le texte « Le pâme shop » d’Anne-Marie il y a quelques jours et j’ai eu envie de me reconnaître quand elle parlait de « dépenses énormes » mais finalement inutiles pour l’être cher.  À sa fête ou à Noël, je pouvais lui acheter un kit d’appareil photo numérique à 800$, système de son, iPod et compagnie quand moi je recevais finalement des paires de bobettes, une tuque ou un livre. J’y repense et j’en ai dépensé du cash… Est-ce que ça me dérangeait? Non.  Elle méritait tout ça.  Ça ne la rendait peut-être pas plus heureuse finalement mais elle était contente, je pense. J’y repense et je me dis que peut-être que moi je ne méritais pas plus que des bobettes finalement….

 Je parle de bobettes et de tuques mais elle m’aura par contre offert une montre il y a 2 ou 3 ans. Je peux vous garantir que je garderai cette montre précieusement toute ma vie…

 Pour sa fête cette année, 7 jours plus tard du fameux « Je ne t’aime pas », je lui ai acheté  un collier en diamant à 2000$, sachant évidemment qu’elle ne m’aimait pas.  Vous direz que je suis con, mais je me disais, et je me dis encore qu’elle le méritait.  Mon intention n’était pas de l’acheter mais bien de lui montrer que je l’appréciais malgré tout.  Elle n’a même pas dû comprendre ça… J’espère  au moins qu’elle le portera….

 Thérapie de couple, activités en famille ou en couple à la tonne, discussions qui tournent en rond, lettres, ça n’aura rien donné au final.  Elle sera toujours restée la fille la plus froide au monde pendant le dernier mois. Ça m’aura juste donné le goût de me suicider.  C’est quasiment dommage que je me sois manqué…

 J’ai fait un truc spécial hier soir et je disais à un gars qui ne me connaissait pas que j’aurais trouvé ça cool que mes enfants me voient faire.  Il m’a demandé quel âge ils avaient.  J’ai dit leurs âges, il me demande ” Et la maman elle?  La maman ne veut plus me voir du tout donc… Sa réponse? Ah les femmes, quand elles ont eu leurs veaux elles décalissent asteur!  Je ne suis pas nécessairement d’accord avec ça mais bon, je ne pourrai pas dire que ça ne m’aura pas fait au moins sourire.

 Je sais que ce n’est pas génial comme texte, je me dis que j’ai trop abrégé et que j’ai sauté des faits pas mal plus importants que ce que je raconte… Il aurait fallu que je raconte tout tout tout et ça m’aurait pris 1000 pages au moins.  J’aurais pu parler d’un tas d’autres trucs du genre qu’elle me trouvait nul à chier au lit ou vous raconter la fois où je lui ai dit « Bon débarras! » quand elle partait travailler à vélo. J’imagine que ça m’aurait fait trop de mal…

 Pourquoi j’ai écrit ce texte alors? Peut-être parce qu’il y avait peu de textes de gars et que je me suis dit que je pourrais « dépanner ».

 Ou peut-être juste parce que j’aime ça écrire que je l’aime encore…

Enfin, en attendant de tout séparer ce qui reste dans la maison, de vendre ou de décider qui garde la maison, d’arranger ça pour la garde des enfants, ben je regarde mes courriels environ 1000 fois par jour en espérant qu’elle m’écrive qu’elle a fait une erreur…

 Je le dis trop et je ne devrais plus mais… Je t’aime.

 

 

 

Suivez-nous sur

20 pensées sur “Quand le mâle a mal.

  • 29/08/2014 à 17:08
    Permalink

    Wow quel beau texte !!!!
    Merci pour le ‘guts’ que tu as eu
    Soit fiere de toi ….

    Répondre
  • 30/08/2014 à 10:53
    Permalink

    Comment les gens peuvent liker un texter d’un gars qui dit qu’il aurait presque trouvé ça cool que ses enfants le voient essayer de se suicider?

    Répondre
    • 31/08/2014 à 16:33
      Permalink

      Je pense que c’est le “truc spécial” qu’il a fait qu’il voulait que ses enfants voient, pas sa tentative de suicide. Mais j’avoue que la formulation est maladroite.

      Répondre
      • 11/09/2014 à 16:13
        Permalink

        Effectivement c’est le truc spécial car il est écrit dans un autre paragraphe

        Répondre
  • 30/08/2014 à 18:24
    Permalink

    C’est une histoire triste en effet. Mais au risque de paraître brutale, il reste que faire une tentative de suicide quand t’as des enfants, j’trouve ça égoïste en crisse. J’ai grandi avec une mère dépressive, et j’t’assure que quand les rôles sont renversés, que c’est à l’ado de jouer le rôle du parent parce que celui-ci est trop concentré sur ses propres drames pour voir le monde autour, ce n’est pas facile à vivre. Alors ressaisis-toi, sache qu’il y a une vie après une relation ratée. Fais-le pour eux.

    Répondre
  • 01/09/2014 à 08:46
    Permalink

    C’est rassurant de savoir qu’il y a encore des hommes qui s’engagent et qui aiment.

    Quand à l’idée de tentative de suicide en face de ses enfants, je pense qu’on a tous parfois des idées un peu bizarres, parfois déplacées, ou carrément indécentes qui nous passent dans la tête et c’est correct. Je lisais récemment qu’il faut les laisser passer justement, plutôt que de les refouler. L’important c’est qu’il ne l’aie pas fait!

    Bonne chance pour la suite. Comme a dit Valérie, remets-toi pour tes enfants. Ils ont besoin de toi.

    Répondre
  • 01/09/2014 à 19:43
    Permalink

    HUM! ça me fait tellement penser à mon histoire mais moi je suis du côté de la “fille” car il y a toujours 2 côtés à une médaille.!
    Quand j’ai enfin eu le guts de lui dire que je voulais divorcer (après 20 ans de mariage et de jalousie et violence psychologique de sa part) il est tombé des nus !
    Comment je pouvais lui faire ça !? il m’aimait, allait me reconquérir, tentative de suicide, achat de bijoux, envois de fleurs à mon travail, thérapie de couple, cris, insultes (devant mes enfants), me suivre en cachette …
    Un divorce de l’enfer ! puis quand il a rencontré qq’un il a enfin lâché prise et je suis devenue la “bitche” qu’il n’a jamais aimé !

    Répondre
  • 04/09/2014 à 13:25
    Permalink

    Le suicide n’est pas un geste égoïste: c’est le signe d’une grande souffrance. On veut arrêter de souffrir. C’est tellement facile de vouloir juger quelqu’un qui a pensé, a tenté ou s’est suicidé. Ile st vrai que les survivants en souffrent, surtout s’ils en ont été témoins.

    @Marie: ton histoire ne semble pas être la même que celle de ce couple. Dans la tienne, il y a eu violence et je t’approuve de l’avoir quitté. Quand à la sienne, il ne semble pas y avoir eu de violence. Je le comprends de se demander pourquoi.

    Répondre
    • 08/09/2014 à 08:48
      Permalink

      Sylvain,
      Comme je disais dans le début de mon texte, il y a toujours DEUX côtés à une médaille. Ici nous avons la version de monsieur seulement.
      Dans mon histoire, j’ai perdu beaucoup financièrement mais aussi mes “amis” et pourquoi ? et bien pcq mon ex a raconté exactement les mêmes trucs que monsieur dans le texte ici.
      Je suis la méchante, qui n’a pas voulu lui laisser une 2e chance, qui a tout gâché, qui a détruit notre si belle famille. Il m’a menacé de se suicidé (me disant que j’aurais celui-ci sur la conscience) il a tenté de me reconquérir il disait ne pas comprendre pourquoi je ne voulais plus de lui !!!
      Peut-être que ce monsieur est sincère mais je ne suis pas prête à dire qu’il est blanc comme neige ! Je lui suggère fortement de consulter un psy.

      Et pour ton info, mon meilleur ami s’est suicidé .. je sais ce que c’est! Je sais que c’est une grande détresse etc….

      Répondre
  • 09/09/2014 à 09:54
    Permalink

    Heureux de voir que je ne suis pas seul. A se comparer ont se console. J’aimerais avoir un bon français comme vous pour pouvoir exprimer et raconter mon histoire avec autant de justesse. En quelque mot : 10 ans de relation, 2 enfants merveilleux, un bon travail qui nous permet d’avoir une belle maison, motorisé, voyages ect ect. Du jour au lendemain elle m’annonce qu’elle est amoureuse d’une autre femme. Elle est partie comme ca avec les enfants me laissent tout surtout un grand vide. Plus d’enfants qui court dans la court et qui me saute dans les bras quand je rentre travailler, plus de soupé en famille Les soir de semaine. Les jours ont passé incapable de surmonter ma peine la dépression a frappé a ma porte, me faisant perdre mon emploi puis le faillite a suivi. Aujourd’hui je vie dans un petite appartement en coloc. A 40 ans l’idée de continuer est difficile a surmonter, l’idée de refaire ma vie avec une autre personne reste pour moi un cauchemar plutôt qu’une bonne chose .

    Répondre
  • 10/09/2014 à 19:44
    Permalink

    Au risque d’être rabat-joie, dans les ruptures de couples dont j’ai été témoin (c’est-à-dire quelques-unes), l’homme semble souvent vivre dans une bulle, ne se rendant compte de rien. Puis un jour, la femme, qui lui a envoyé milles signes, parfois trop subtils, puis pas subtils du tout, en a assez de cette histoire qui ne mène nulle part et de ce conjoint qui présente les traits d’une autiste relationnel. Je le sais, ça m’est arrivé aussi. Ça m’a pris des mois avant de faire la liste de tout ce qui pouvait avoir déraper…

    Si je peux me permettre, le ton du texte de Monsieur est tout de même un peu agressif… il dit qu’il l’aime encore, mais les signes de frustrations sont nombreux… c’est triste, mais c’est pas ça qui va la ramener…

    Répondre
    • 12/09/2014 à 10:34
      Permalink

      Alléluia Marc !
      C’est ainsi que j’ai perçu le texte aussi “agressif et plein de frustrations”

      Répondre
      • 23/01/2015 à 21:21
        Permalink

        Le ton du texte du monsieur est agressif???

        Savez vous moi ce que je trouve agressant? les gens qui voient du mal où il n’y en a pas et qui accusent – sans raison valable – les autres d’être agressifs.

        Je suppose que mon commetaire sera considéré comme agressif …

        Répondre
  • 11/09/2014 à 02:40
    Permalink

    OMG! JE connais un ami aussi “amoureux et un peu fou que toi!” ET OMG QUE JE SUIS CHANCEUSE VA VRAIMENT FALLOIR QUE J’ALLUME UN LAMPION!!
    Moi, oui j’ai eu quelques “bizzaroids dans ma vie de célibataire” mais jamais comme toi le pote! Geesh et j’ai lu les commentaires et wow ouin je sais que la fille peut vivre un peu le revers de la médaille aussi! Et je ne peut que penser que quelqu’un de mieux (comme ça s’peut pas autrement!) t’attends. Je te suggères un psy fortement par exemple parce tu te trouves pas un tit peu extrême là…. Non mais un collier à 2000 $$ pis vous êtes pas ensemble?!?!? ” CRISSE moi je t’aurai au moins envoyer une carte de remerciement!WTF Pis pas d’explications en plus!! Plus je regarde le monde plus je me rends compte que les femmes comme les hommes, on vit dans le “discarte/t’es passer date je te jette” de mon

    Répondre
    • 11/09/2014 à 02:52
      Permalink

      faut au moins que je finisse… fait que discarte/t’es passé date je te jette monde! Ça m’attriste beaucoup car la plus belle et la meilleure chose qu’on peut vivre dans ce monde (ouin je sais cliché total qui s’en vient) c’est une bonne relation amoureuse! Et je sais qu’il y 5 ans à peine je vous aurait dit “que la célibataire totalement déçue qui pensait que Dieu avait oublié de lui donner une âme soeur s’était résigner à vivre sa vie en solo et planifiait alors sa vie seulement en tenant compte que de cette optique! Bon chance (cher monsieur… pauvre tit sérieux si je te connaissait je t’aurais envoyée des fleurs)! Peut-être c’est ça dans le fond qui faut ne vivre qu’en fonction de je serai toujours éternellement célibataire (ouin je sais totalement déprimant mais au moins on est déçue que par soi-même) et l’amour (LE BON) risque de nous tomber dessus! (VOIlÀ comment moi j’ai trouvée l’amour) Mais j’ai envie de te dire consacre toi à tes enfants (ta vie amoureuse aura peut-être été un échec totalement désastreux ta vie de père n’a pas besoin de l’être aussi! Voilà!

      Répondre
      • 11/09/2014 à 11:15
        Permalink

        Je pense que nous vivons dans une société qui exige de nous d’être fort malgré les aléas de la vie…mais dès fois il faut s’arrêter et montrer notre vulnérabilité aux gens dignes de notre confiace. Je crois sincèrement qu’ils nous arrivent tous de penser un moment où l’autre de vouloir mettre un terme à nos soufrances mais il faut se demander s’il n’existe pas une solution autre…et de se donner une chance de faire notre deuil et de passer à autre chose tranquillement. L’écriture et une démarche thérapeutique peut aider à mieux se comprendre et à changer les éléments négatifs de notre vie. Ce faire dire qu’on nous a jamais aimé c’est terrible mais il faut se demander pourquoi j’ai été avec une personne qui m’a jamais aimé…est-ce vrai ou cette personne voulait juste nous faire souffrir et nous pousser à la haïr et finalement…pourquoi je me suis fait subir ce type de relation? C’est tellement faux de se faire croire que tout allait bien…nous avons juste pas voulu voir les choses. Pour ma part à partir du moment où je me suis résignée à finir ma vie seule…à panser mes blessures et fait une rétrospection de ma vie affective pour comprendre pourquoi je me suis fait dire la fameuse phrase deux fois après des longues relations…“je n’ai jamais été amoureux de toi“. J’ai compris à la dure qu’est ce que l’amour et souvent la personne qui nous aimes sincèrement nous donne pas des cadeaux luxieux pour acheter notre amour mais de l’écoute et de la tendresse au quotidien…une relation authentique. Souvent aussi cette personne ne correspond pas nécessairement à notre idéal sur le plan physique où autre mais c’est cette personne qui convient le mieux à notre bonheur. Ceci dit, une relation saine et équilibrée c’est beaucoup de travail sur soi et en équipe avec une autre personne. Souvent nous aimons l’idée…l’image qu’on se fait d’une personne…tu réaliseras que tu ne l’aime plus à ton tour depuis déjà fort longtemps sans doute. Notre définition de l’amour change au fur et à mesure que nous cheminons dans la vie.

        Répondre
  • 21/02/2015 à 21:59
    Permalink

    En lisant beaucoup des commentaires publiés sur cette page. Je me rends compte que: 1. Monsieur est consideré comme étant coupable jusqu’à preuve du contraire. 2. Madame est considerée comme étant innocente jusqu’à preuve du contraire…

    Répondre
  • 10/03/2015 à 22:08
    Permalink

    Pour ma part, je ressens beaucoup de tristesse en lisant ce texte, peut-être parce qu’il me ramène à ma propre souffrance. 10 ans en couple, un enfant, une maison, une relation qui s’effrite. Je vis la rupture comme une claque en plein visage, l’angoisse et la tristesse sont tellement lourdes à porter, à vivre. Je ne vis pas, je survis. C’est l’enfer. Une journée à la fois que je me dis, voir au-delà ça me tue. Le texte a été écrit il y a quelques mois, j’espère que son auteur a réussi à retrouver un sentiment de sérénité, ne serait-ce qu’un petit peu.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.