Les listes… c’est bon pour l’épicerie!

Il doit avoir
Ceci est une liste FICTIVE imaginée par rapport à ce que j’ai vu sur des sites. Merci de garder vos insultes messieurs 🙂

Avez-vous remarqué? Depuis le début de l’année, je tente de poster des images qui sont soit très positives et inspirantes, soit drôles,  parce que je sais que c’est parfois difficile de commencer une nouvelle année. Tsé, on a le don de se mettre une pression énorme avec des résolutions et des objectifs qui sont parfois quasi inatteignables. Alors j’essaie de vous transmettre ce qui peut vous aider à entamer l’année avec le sourire et l’espoir. Parce que je vous aime, bon.

Et c’est juste moi ou ces jours-ci, facebook semble inondé de listes?  La liste de  12 qualités de l’homme parfait,  de la femme parfaite ou encore des 10 bons réflexes à avoir pour être heureux en couple,  les 21 petites attentions romantiques et originales qui feraient fondre n’importe quelle fille y’a de la liste au pied carré en ce début d’année et je crois que même si elles partent toutes d’un bon sentiment, les listes des fois, c’est des petits bâtons qu’on se met dans les roues de la vie. Je m’explique.

Il y a presque exactement un an , je parlais pour la toute première fois à celui qui est devenu mon amoureux. (si vous n’y comprenez rien, c’est parce que j’en parle peu mais lisez ceci et suivez gang, suivez! lol). Avec le recul (et là on parle de 10, 15 pas minimum!) je me rends compte que les listes ont failli me faire passer à côté de l’homme de ma vie!

Il y a un peu plus d’un an donc, bien ancrée dans mon célibat (tsé quand c’est rendu que t’en fais un blogue et que le seul qualificatif qui te viens en tête c’est marde, on s’entend que t’a atteint des sommets d’écoeurantites aiguës légendaire) je m’étais mise à faire des listes par rapport à celui que je cherchais/espérais.

Et là, don’t get me wrong, prenez-moi pas mal,  je crois que certaines listes peuvent être forts utiles parce qu’elle permettent voire même oblige à se poser des questions sommes toutes importante comme qu’est-ce que je veux et surtout qu’est ce que je ne veux plus mais comme dans toute bonne chose, la modération a bien meilleur goût.

J’ai vanté, ici comme dans mon livre, les vertus de ce genre de liste et je continuerai de le faire parce que l’amour, c’est une émotion et on le sait, rien n’est moins rationnel que des émotions, c’est donc une pas pire idée de mettre un peu de raison dans tout ça de temps en temps. Mais faut pas virer fou bonyenne!!!

J’ai vu des gens avoir moins de critères sur leur liste pour l’achat d’une maison que sur celles pour accorder une blind date!

C’est clair qu’un moment donné, à force d’être déçu de ses rencontres (ou de son pas-de-rencontre) on se dit qu’on est peut-être pas assez clair dans nos demandes, qu’il faut appliquer le système de l’entonnoir… Mais on va se dire les vraies affaires, un moment donné, y’en a (et j’en ai fait partie) qui exagèrent.!

Quand j’ai moi-même atteint ce cap de “Ok, j’attire les pires gars de la terre, je vais filtrer!!” je me suis mise à avoir la souplesse d’une crow bar pour ce qui est de mes critères de sélection :

Il habite ailleurs qu’à Montréal? Out.

Il a des enfants? Out

Il est plus jeune? Out.

Et d’autres que je vous épargne (parce que y’en a qui me font carrément honte ) mais je vous dirai ceci :

Mon homme a 2 ans de moins que moi et habite en banlieue… avec sa fille.

Je m’étais mise à inventer des critères qui venaient, je le réalise maintenant, de mauvaises expériences que j’avais vécues mais pas nécessairement de ce que je suis et ce que je veux réellement, à long terme. Et c’est là qu’il faut savoir faire la différence.

Pas évident, que vous allez me dire!

Z’avez ben raison, que je vais vous répondre!

Mais avec les réseaux sociaux, les Tinder, les blogues et textes d’opinions qui se reproduisent plus vite que l’internet haute vitesse n’a le temps de nous les envoyer, on en vient à oublier qu’on deal avec des gens. Des êtres humains.

Ça fait que :

Y’en a qui sont pas bons pour écrire, donc ils ont des fiches so so.

Y’en a qui sont gênés donc à la première rencontre ils sont peu bavards.

Y’en a qui habitent Terrebonne pis v’là que tiens, tu te rends compte qu’ils sont finalement pas plus loin de toi que ceux du centre-ville (ok, oui, ça c’est moi!).

Je ne vous dis pas de donner une chance à n’importe qui et de devenir une date-machine avec pas de critères, mais lâchez-les liste un ti-peu. Parce qu’un moment donné, vous allez être tellement occupés à faire des checks sur votre liste pendant que quelqu’un vous parle ou vous écrit que vous verrez pas ce qu’il y a en dessous de vos critères pour trouver quelqu’un : quelqu’un.

Ça fait que gardez en tête que c’est l’amour que vous cherchez, pas les ingrédients pour reproduire une recette de À La Distasio. Pis que  tsé, on peut faire des sacrés bon brownies en remplaçant l’huile de la recette par de la compte de pommes. C’est ça que je fais depuis quelques années, vous savez pourquoi? Parce que c’est meilleur pour la santé, oui, mais  surtout parce que ce que j’aime dans les Brownies, c’est pas le goût de l’huile, c’est celui du chocolat 🙂

 

On ne me fouettera jamais pour avoir écrit ce texte. Raif Badawi, lui, a été condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans DE prison pour avoir blogué! Alors SVP :

signez la pétition

 

Suivez-nous sur

11 pensées sur “Les listes… c’est bon pour l’épicerie!

  • 23/01/2015 à 18:25
    Permalink

    Voilà pourquoi j’ai décidé de ne plus chercher sur les sites de rencontres. J’ai l’impression que les gens, hommes et femmes, s’inscrivent sur les sites de rencontre… dans le but de ne pas rencontrer. Plutôt que de trouver des raisons pour répondre ou rencontrer un(e)tel(le), on en cherche celle qui va nous faire dire non. Et que dire de la généralisation négative de l’autre sexe?

    Anne-Marie, ce n’est pas sur les sites que tu as rencontré ton amoureux actuel, n’est-ce pas?

    Répondre
    • 24/01/2015 à 11:01
      Permalink

      En effet, c’est au hasard de la vie qu’on s’est trouvés!

      Répondre
  • 24/01/2015 à 21:17
    Permalink

    Ouf, tu arrives juste à temps avec cet article! J’ai rencontré moi-même quelqu’un dans les hasards de la vie. Il est 10 ans plus jeune que moi mais tout le reste y est, du moins, en ce qui me concerne,,,Lui, il a le coeur fermé à double tour. Il ne laisse personne entrer dans sa vie depuis sa rupture d’il y a 5 ans. Pour ma part, je sais que bien qu’il soit plus jeune, il est le premier qui m’intéresse vraiment. Donc, je me contente de ce qu’il peut donner, et ce, depuis plus d’un an…

    Là, il me propose que l’on fasse une liste chacun de notre côté et que l’on voit ce qu’il en est. Maintenant, je me dis que cette liste ne fera que creuser le fossé entre nous car aucune liste ne peut exprimer ce que je ressens vraiment en dehors des mots. Je serais navrée qu’une stupide liste nous sépare car j’ai l’infime conviction que c’est lorsque les mots nous manquent pour exprimer nos réels sentiments à une personne que cette dernière est la bonne!

    Let’s hope for the best!

    Diane

    Répondre
    • 25/01/2015 à 17:23
      Permalink

      Désolé Diane, mais tant qu’il n’est pas prêt à guérir, tu ne peux rie faire pour le changer. le seul qui a le pouvoir de le changer, c’est lui.

      Répondre
    • 26/01/2015 à 13:27
      Permalink

      ouf! se contenter de ce qu’il peut donner ..
      COURS, sauve toi de là!

      Une relation ça doit etre simple et facile à vivre. Si on se pose des quesitons, si on s’oublie ce n’est pas normal!

      C’est de l’égoisme de sa part à mon avis.

      Répondre
    • 25/01/2015 à 22:30
      Permalink

      Merci Syvlain! Je partagerai sur la page Facebook 🙂

      Répondre
  • 26/01/2015 à 14:02
    Permalink

    J’étais sur des sites de rencontres et je n’avais PAS de liste. Tant que le ‘candidat’ savais s’exprimer et n’avait pas l’air d’un ‘dindon’ sur sa photo de profile j’étais ouverte à l’idée de ‘discuter’.

    Cependant, je suis allé trop loin dans l’autre sens, je ne savais plus ce que j’avais envie comem relation, je me laissais porter au gré des ‘offres’. Il faut avoir l’esprit ouvert, le coeur ouvert et surtout se fier à notre petite voix intérieure et aux valeurs de l’autre.
    Le jour où j’ai compris ça, j’ai rencontré l’homme le plus merveilleux au monde avec les mêmes valeurs, les mêmes buts que moi.

    En résumé, il faut avoir une liste mais une PETITE liste 🙂

    Répondre
    • 27/01/2015 à 08:48
      Permalink

      Marie, il n’y a pas que les femmes qui doivent apprendre: les hommes aussi.

      Répondre
      • 03/02/2015 à 10:58
        Permalink

        Effectivement Sylvain, je n’ai pas précisé que c’était uniquement pour les femmes les petites listes 😉

        Répondre
  • 01/02/2015 à 13:59
    Permalink

    Allô Anne-Marie, ça fait un bout que je lis ton blogue et j’aime beacoup tes textes!
    Ton billet d’aujourd’hui m’interpelle en particulier, car moi aussi ça me tapait (et me taperait toujours, si j’étais encore en recherche) sur les nerfs, les fameuses listes d’épicerie. J’ai déjà dit à une de mes connaissances qui détaillait la sienne: “Tu t’attends vraiment à trouver tout ça chez une une même personne?”
    Ça sévit effectivement beaucoup sur les sites de rencontres, ce qui fait que moi un beau jour, après avoir eu moi aussi une vie amoureuse de marde, pendant plusieurs années, avec des filles de mon côté, (mais croyez-moi c’est pas plus simple, bien loin de là), je me suis dit finies les boîtes vocales (c’était encore pas entièrement sur Internet à ce moment-là) et sites de rencontres, je vais plutôt m’impliquer dans des activités pour sortir de chez moi et ça ira comme ça ira.
    Ça ne s’est pas produit par miracle mais après quelques années (oui, il a fallu être patiente, ce n’est pas aussi direct), j’ai finalement rencontré la perle rare, et si je regarde certains critères que j’ai déjà eus, elle n’y correspond que très peu, mais ça fait 8 ans qu’on est heureuses ensemble!
    Personnellement je pense qu’en établissant ce qu’on cherche comme relation, il faut distinguer entre les valeurs fondamentales et les points cruciaux de la personne qu’on désire dans notre vie (ça doit correspondre, c’est non négociable, car sinon tôt ou tard on va frapper un mur) et les intérêts et détails intéressants, mais pas obligatoires. Bref, établir ce sur quoi on peut dire “c’est pas si important que ça” et ce qui est vraiment très important.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.