Guide de survie au temps des fêtes pour célibataire – Part 2

GuideJe l’avais fait l’an dernier ici,  j’en avais rajouté là, vous pouvez retrouver le tout dans mon livre, et bien j’en rajoute encore cette année en vous offrant la suite de mon guide de survie au temps des fêtes pour célibataires!

C’est pas parce que je suis en couple cette année que j’ai oublié c’était quoi ne pas l’être et on va se dire les vraies affaires : aller dans sa famille quand on est célibataire, c’est souvent aussi tentant qu’aller chez le dentiste : on sait qu’il faut y aller mais ça veut pas dire que ça nous tente.

Voici donc quelques conseils, certains sérieux, d’autres moins, et plein des suggestions pour que votre temps des fêtes soit un temps de célébration et non de déprime et que vous puissiez en sortir avec le feeling j’ai pas de carie et en plus j’ai reçu une belle brosse à dents!

Le coeur en miettes_

Puisqu’on n’y échappera pas, aussi bien se forcer un peu et se mettre dans un mode plus festif que misérable. Ce sera moins pénible pour tout le monde et surtout… pour vous!

Exemple: Personnellement, j’aime pas l’hiver, je déteste le froid, mais c’est une saison inévitable au Québec alors je m’efforce de trouver de trucs à faire qui me font mieux endurer l’hiver et patienter jusqu’au printemps. On appliquera donc un peu le même principe mais on change hiver pour les mautadines de fêtes à’marde.

C’est certain qu’à la minute où vous allez voir des gens s’embrasser sous le gui ou boire du egg nog à 2 dans la même tasse,  les hamsters dans votre tête vont vous envoyer sur la voie du “J’suis tou(e) seul(e) et j’fais pitié!” mais endormez-les à grands coups de Bailey’s dans le café et à l’aide de petites réflexions :

– Oui, ça se peut que vous soyez la seule personne célibataire dans un party de famille ou de bureau et que l’on croit bon de vous le rappeler (tsé, au cas où vous seriez pas au courant) mais ça ne fait pas de vous un paria ni une bibitte à pointer du doigt, alors ne laissez personne vous traiter comme tel.

Si vous arrivez avec une attitude et une face qui ont l’air de dire ” Si le karma existe, moi j’ai clairement été un bourreau dans une autre vie”, croyez-moi que les autres vont vous suivre dans cette énergie là et vous y pousser comme si vous étiez sur une traîne sauvage en haut d’une colline. Pourquoi? Parce que y’a rien comme voir quelqu’un qui a l’air malheureux pour se donner l’impression qu’on est plus heureux. Ne laissez  donc pas l’option aux gens de vous faire dévaler la pente de “Encore tout seul c’t’année?”.

Rappelez-vous que c’est les fêtes pour TOUT le monde, pas juste pour les couples ou les familles. La magie de Noël c’est comme un film PG, sans restrictions. Vous avez autant droit à des petits sandwichs pas de croute, des drinks douteux, des cadeaux et de câlins que tout le monde. En plus, en tant que flying solo sans partenaire ni belle-famille, vous en avez moins à acheter alors pourquoi ne pas prendre une petite somme pour vous faire un cadeau de vous à vous?

Offrez-vous une petite gâterie en prenant le temps de noter mentalement qu’en couple, vous n’auriez peut-être pas reçu ce petit quelque chose de spécial qui vous ravira, parce que oui, on a beau fréquenter quelqu’un pendant des années, ça veut pas dire qu’il va pas nous arriver avec un cadeau qui nous fera dire “Coudonc? Me connais-tu?”.

Oui, je pense ici à des histoires vécues et je sais que je ne suis pas la seule.

Si vous regardez les petits couples heureux s’embrasser et/ou se minoucher, ce sera très tenant de crier fort dans votre tête “Moi aussi j’veux ça!!!!!” mais à quoi bon? Votre tendre moitié espérée ne va pas apparaître tout d’un coup sous le sapin et vous n’allez que retourner à un état trisounet. Pourquoi ne pas inverser votre pensée? Regardez le petit couple qui a l’air amoureux en vous disant que c’est chouette de constater que ça se peut, ils en sont la preuve! Veut, veut pas, ils ont été célibataires un moment donné eux aussi! Nourrissez-vous de leur image pour donner de l’espoir à votre âme en quête d’amour réciproque, prenez les comme preuve que votre souhait n’est pas illusoire, mettez ça dans le coin de votre cerveau pour les jour où vous dériverez vers “Mais non l’amour ça n’existe pas, c’est juste dans les vues qu’on voit ça!”.

De toute façon, en vouloir aux gens heureux, c’est pas sain, croyez-moi. Le bonheur c’est comme l’oxygène, y’en a assez pour tout le monde.

En gros, on essaie d’apprécier ce qu’on a. Des fois, juste d’avoir la paix, c’est appréciable en ta! Et la preuve que couple ne rime pas nécessairement avec bonheur, la période des fêtes apporte son lot de pressions aux gens en couple aussi puisque juste après, nombreux sont ceux qui considèrent le divorce! Ok, on ne leur souhaite pas, mais on se rappelle que le gazon n’est pas plus vert chez le voisin juste parce qu’ils sont deux à pouvoir passer la tondeuse.

On se morfond_(1)Les fêtes, c’est la période des questions pour la famille et l’entourage et comme c’est toujours les mêmes questions qui reviennent, v’la de quoi répondre sans que ça finisse en larmes ou en bain de sang.

Que répondre aux fameux :

“Ça fait combien de temps déjà que t’es célibataire?”

Plutôt que d’y aller d’un déprimant ” Oh boy…bientôt 2 ans…” suivi d’un soupir (plus ou moins long selon la longévité dudit célibat) , calculez et répondez quelque chose comme «635 jours ! » puis ajoutez que vous aussi vous voulez faire comme votre cousine qui calcule l’âge de son bébé en jours .

Vous pouvez aussi répondre
«  Je sais pas mais ça a l’air de te marquer pas mal, veux-tu tenir le compte pour moi? Ça me sauverais du temps! »

“Là si tu veux des bébés va falloir que tu te grouilles… Parce que tu rajeunies pas!”

Là, moi je vote pour quelque chose comme :

“Parlant de pas rajeunir, ça te fait quel âge là??”

ou, si vous voulez être ré-invité l’an prochain, vous pouvez y aller d’un plus subtil :

“Justement,  je me disais que sinon, tu pourrais être ma mère porteuse? (ou sa blonde/femme si c’est un homme) Tu ferais ça pour moi hein?” et regardez-les soudainement vous expliquer que vous avez encore biiinnnnn des années devant vous.

 

“Tsé… T’es peut-être encore célibataire parce que t’es trop difficile!”

Comme c’est vraiment exaspérant comme commentaire, je vous propose une réponse du type:

“Pas si difficile que ça, la preuve, j’en ai mangé de ta tourtière!!”.

Ok, c’est pas fin, mais dire à quelqu’un qu’il est célibataire parce qu’il est trop difficile c’est s’attirer des claques su’à yeule, non?

“Coudonc es-tu gai?”

Prenez un temps, réfléchissez, regardez autour de vous, regardez-vous de la tête au pied, et, tout en ayant l’air très surpris répondez :

“Ben oui, tu parles d’une bonne question! Je sais pas, bouge pas, j’vais aller vérifier!” et partez .

Ça va dérouter la personne juste assez pour qu’elle vous lâche.

Et si vous l’êtes ben revenez plus tard en disant ” J’suis content qu’on en ait parlé, j’ai vérifié pis finalement ben oui, j’suis gay!”.

Ça va être fait pis ça va faire le tour de la famille en 15 minutes. Win/Win situation.

En gros, montrez que c’est pas parce que vous n’êtes pas en amour que vous n’avez pas d’humour. Et si vous en avez plein votre casque, n’ayez pas peur de changer de sujet ou juste de dire, en gardant le sourire  “Tu sais que ma vie ne se résume pas à mon célibat?”. Faites bifurquer la conversation, parlez de quelque chose que vous savez intéresser l’autre, ou expliquez tout simplement que vous n’avez pas encore trouvé chaussure à votre pied mais que c’est correct, ça ne vous empêche pas de marcher!

Profitez du moment présent le plus que vous pouvez et étirez-le en n’hésitant pas à demander si vous pouvez rapporter des restants de buffet! Tout le monde a pitié de la pauvre petite âme célibataire, alors ne vous gênez pas et demandez-en des tupperwares plein de tourtière et de bûche!  Ça va vous permettre de manger assis en mou en regardant un film pendant 1 ou 2 jours de plus!

On se morfond_Parlant de regarder des films en mou, la clé pour que les fêtes et autres rassemblements  ne virent pas en festival du “All by myself”, c’est de s’occuper et de se divertir.
On lit enroulé dans une couverture, on se met de la musique, on cuisine avec une amie ou un proche, on va glisser, patiner, on va jouer aux quilles etc. Offrir de son temps à Nez Rouge ou faire du bénévolat sont aussi des façons fantastiques de s’occuper!  Donner de soi et de son temps, ça rend heureux pour vrai, un sourire ou un éclat de rire, ça s’achète nulle part mais ça fait plaisir à recevoir en tabarouette! Allez passer du temps dans un CHSLD et vous allez voir que y’a du monde vraiment tout seul qui ne demande pas mieux que de passer du temps avec vous.  Et, soit dit en passant, vous avez plus de chance de rencontrer quelqu’un dans un endroit où il y a des bénévoles que dans votre salon, non?

Appelez vos amis célibataires aussi, et planifiez vous une soirée ensemble, sortez vos Monopoly, vos cartes et votre trou d’cul *(le jeu de cartes, je tiens à le spécifier pour les lecteurs français qui se demandent c’est quoi ce jeu en se frottant la tête!). C’est les fêtes, faut avoir du fun et partager des bons moments!

 Noël sans ses enfants :

* Si vous n’avez pas à vivre ça, rendez-vous directement à “Joyeux cinéma”

Pour certaines personnes, le plus difficile des fêtes, c’est de ne pas être avec sa petite famille et c’est encore plus difficile quand la séparation est récente et que, par conséquent, c’est le premier Noël sans sa marmaille. Ouch.

Oh! que je sais à quel point c’est difficile, j’ai vécu ça deux fois et je le revis chaque année depuis 15 ans. On est en vacances, c’est la période la plus magique de l’année pour les enfants, et pourtant il y aura des moments où l’on ne peut partager cette magie avec eux. C’est fâchant, c’est triste, c’est parfois horrible… Il y a parfois aussi ces fêtes où l’on doit se pointer dans la famille sans sa progéniture parce que ceux-ci sont avec l’autre parent, et que tout le monde nous demande où sont les enfants. Oui, c’est tough, I hear you. Mais là encore, il n’en tiens qu’à vous de déterminer si c’est un drame ou juste une nouvelle façon de passer les fêtes.

Gardez à l’esprit que c’est Noël peu importe où ils sont, ils sont donc probablement excités et heureux, même s’ils ne sont pas à côté de vous. Si vous vous prenez à vous morfondre, allez pas vous conter des histoires en vous disant qu’ils se morfondent aussi. Ben non. Il sont probablement en train de regarder un film, cuire des biscuits, jouer dans la neige…Pas parce qu’ils ne s’ennuient pas de vous, parce que ce sont des enfants et qu’eux sont tellement plus doués que nous pour vivre le moment présent.

Quand ils vous manquent trop, planifiez ce que vous compter faire avec eux à leur retour, ou concoctez leurs de petites surprises toutes simples, cachez les dans leurs chambres ou leur lit par exemple. Faites le plein de bonheur en prévision de leur retour et pas le contraire . Vaut mieux les accueillir avec une tuque à ponpon que sur le bord de la dépression mettons.

Et les fêtes, c’est des occasions de se rassembler et de partager, les dates ne sont que des dates. L’important ce n’est pas qui aura les enfants le 24 parce que “C’EST LE RÉVEILLON LE 24 TE RENDS TU COMPTE?”, t’sais, qu’ils soient avec vous le 24 ou le 25 ou même juste le 26, allez vous vous aimer moins quand vous serez ensemble? Ben non. Et SURTOUT, n’oubliez pas que le plus beau cadeau que vous pouvez leur donner (et vous faire par le fait-même) c’est de faire votre possible pour que l’harmonie règne, que les fêtes en soient et pour tous, petite chicanes ou pas.

Pas besoin de vous dire que les petites remarques du genre “On sait ben, ton père aurait jamais acheté ça du temps qu’on était ensemble” ou autre phrase référence au fait que votre ex est juste un (e) ______, bien que tentantes, ne sont que blessantes pour vos enfants alors gardez ça pour vous… ou votre meilleure amie un soir de potinage.

Je peux vous dire d’expérience que chaque Noël qui passe sera un peu plus facile que le précédent. Il y en a même des chanceux (j’en suis!) pour fêter avec les ex, histoire que tout le monde soit ensemble. alors oui, tout est possible mais pas sans y mettre du sien… et pourquoi pas, un peu de Bailey’s 🙂

On se morfond_(2)En terminant, qu’on soit seul ou pas, on aime tous se lover dans une couverture pour regarder un bon film! Après un sondage maison effectué auprès de fans de la page facebook, voici une belle liste de films qui vous feront rire, sourire et prendre la vie du bon côté! Ce qu’on appelle des Feel good movies!

À consommer sans modération!

(cliquez l’affiche pour plus d’info sur le film)

et la liste est loin d’être terminée, retrouvez toutes les suggestions ici :

Films à voir pendant les fêtes

En terminant, je sais qu’il y en aura pour se dire “Ben oui, c’est facile à dire, TOI t’a trouvé. Pas mal plus facile d’être positive!”.

Vous avez pas tort. Mais si vous m’avez un peu lue, vous savez que j’ai passé 20 ans de ma vie à enligner les mauvaises relations (pour moi), que j’ai goûté à ce qu’il y a de mieux et de f*cking pire, mais jamais à ce qu’il me fallait pour moi. Jusqu’à tout récemment, j’ai failli perdre espoir.  Très souvent. Mais j’ai choisi de continuer d’y croire parce que je savais que c’est la seule façon que ça peut arriver. Si ta porte est barrée, personne ne peut entrer et arrêter d’y croire, c’est barrer la porte et jeter la clé.

J’ai 41 ans et j’ai récolté le fruit de deux décennies d’échec mais aussi de réflexions et surtout, d’auto-coup-de-pied-dans-le-cul à me dire ” C’est pas avec cette baboune là que tu va l’attirer ton gars heureux et plein d’humour”.

Oui, je sais et je comprends ce que vous vivez. Mais je vous dit, je vous jure, je vous promets qu’un jour ça va être votre tour. Ça fait que en attendant, aussi bien avoir un peu de fun! 🙂

Et n’oubliez pas qu’on est des milliers à se côtoyer via ce blogue et la page Facebook alors quand vous pensez que vous êtes seul, n’oubliez pas que non.

Moi je suis là

Et elle…

Et lui…

On fait tous partie de ce NOUS.

Joyeuses fêtes à chacun et chacune d’entre nous.

Et n’oubliez pas de prendre grand soin de la personne la plus importante que vous aurez dans toute votre vie : VOUS!

On se reparle à temps pour mes suggestions de réveillons et mes vœux de 2015!

D’ici là, dites-moi ce que vous, vous vous souhaitez pour 2015? J’en ferai une petite compilation!

 

Suivez-nous sur

Une pensée sur “Guide de survie au temps des fêtes pour célibataire – Part 2

  • 02/12/2015 à 01:21
    Permalink

    cette année est très dure , encore de passer les fêtes seules, surtout j’ ai deux enfants et trois petits enfants , et je ne les voient pas du tout , cela me fait très mal.
    De plus avec ce que j’ ai subi , des violences conjugales, c’ est la totale, donc pour moi les fêtes , je vais les passer seule.
    Mais je ne pense pas qu’ a moi , je pense a beaucoup d’ autres d’ en le même cas .

    BONNES FÊTÉS A TOUS.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.