Chère fréquentation…

Un peu occupée par ce qui approche à grand pas pour moi (si vous suivez vous savez que je mettrai officiellement  fin à une vie amoureuse de marde de façon grandiose le 25 juillet) je n’ai qu’à peine le temps de fournir sur la page facebook donc clairement pas d’écrire un texte. Mais je suis chanceuse parce qu’une fiois encore, je dois admettre qu’i y a des gens qui m’envoient leurs textes et qui écrivent bien en tabarouette. Voici donc un texte qui vous ira droit au cœur de pouliche!

*******

Chère Fréquentation,
Depuis quelques  mois qu’on se connait, qu’on se voit plusieurs fois par semaine, qu’on couche ensemble… Hé bien, mes sentiments pour toi se sont développés.
Surprise!!

Accumule toutes les heures passées ensembles, les baisers, les caresses, les beaux moments…ça donne ce que ça donne. Dans mon cœur de pouliche, c’est plein de petits toi qui foutent le bordel sur un moyen temps.

Tu me chavires, j’aimerais tellement pouvoir te le dire. Exactement comme ça. TU ME CHAVIRES, salopard.

J’ai comme perdu ma tête en chemin ou j’sais pas trop. J’ai aucune, mais alors là aucune idée de comment dealer avec ça. J’ai peur, j’ai fucking peur même.  Qu’est-ce que tu me fais, voyons? C’est quoi ce délire?

Tout ce que j’ai réussi à dire c’est ‘’Tu le sais tu que je t’haïs pas, toé?’’  Toi : ‘’Mmmm, j’men doute un peu’’. Et? Et? Et rien. Moi non plus j’t’hais pas, ça te tentait pas? Ta réponse c’est pas Oui, tu me plais j’veux aller plus loin aussi. C’est pas Non, t’es juste une baise régulière faque comme ça j’me casse pas la tête mais j’veux pas plus. C’est juste un gros paquet de flou pas assumé. De flou cute parce que c’est sorti de ta bouche pis que tout ce qui sort de ta bouche me fait sourire. T’es trop cute, tu me déranges la vie avec ta cuteness. Soit laid pour un temps, ok?

Alors… Alors je fais quoi?

Je pourrais jouer la game de la fille détachée qui en attend pas trop de la vie. YOLO mais, mode relax.  Advienne que pourra, qui vivra verra, si on est dû ça va arriver…Tu vois le genre.

Sinon,  je prends mes distances question de voir si tu va t’en inquiéter. J’arrête de texter en premier. Fuck les « Bonne nuit / Bonne journée’’. Je  t’invite plus, j’attends que tu fasses les premier pas. ‘’J’suis pas accro, tsé! Je m’en fou, sérieux.’’  Bullshit, ouais.

Tactique inverse, je me change en G.I Jane de la séduction. Je sors les guns à papillons, les allusions qui sentent le sexe  pis les selfies de foufounes.

Mais… J’ai tellement pas envie de jouer à ça. Pas pentoute, même. Je veux juste  être moi, pis que tu m’aimes de même.

Je passe pas le test. J’suis PAS zen. J’angoisse d’avoir mal, mais j’ai tellement envie de foncer là-dedans.
Mon p’tit cœur de pouliche voudrait juste savoir si tu veux de lui. Pis pas le péter en deux si possible. Merci.
La fille

Suivez-nous sur

11 pensées sur “Chère fréquentation…

  • 17/07/2015 à 18:13
    Permalink

    C’est tellement… ça! Tu rencontre un mec, tu te la joue molo, tu cherches pas à t’engager. Tu veux juste avoir du fun. Et puis tranquillement tu glisses vers le fond, inexorablement. Tu t’attaches et t’espère que c’est réciproque. Souvent, ça l’est pas. Malheureusement.

    Répondre
  • 20/07/2015 à 07:36
    Permalink

    Parle donc. Sois claire. Tu sais que j’t’haïs pas c’est pas clair 🙂 Dis ce que tu ressens. Calmement. S’il est à la même place que toi, tu le sauras. Si ce n’est pas le cas, tu le sauras aussi. C’est vrai que c’est dur à faire parce que tu as peur de la réponse. Mais c’est ça grandir. Je m’excuse pour ma réponse plate…

    Répondre
    • 20/07/2015 à 12:36
      Permalink

      Plate? Peut-être, mais vous avez raison! Mais combien de fois, aie-je lu sur le forum d’un site de rencontre, les femmes se plaindre des hommes qui ne seraient pas prêts à s’engager? Et pourtant, nous existons! Et certaines femmes aussi hésitent à s’engager!

      Comme on dit, il y a toujours deux côtés à une médaille. Les blessures du passé ont souvent malheureusement comme effet secondaire de réfréner notre élan vers la personne intéressante.

      Répondre
  • 20/07/2015 à 09:37
    Permalink

    Ah! Comme j’aimerais qu’une femme me dise quelque chose du genre! Et que j’aimerais avoir le courage de dire quelque chose du genre à une femme! Je sais, Mesdames, vous allez me répondre; “Ose! Vas-y! Qu’est-ce que t’attends?” Tout comme vous attendez le bon gars, j’attends la bonne femme, il faut croire!

    Quand on passe sa vie à se faire dire non pour des choses banales, on se retient malheureusement pour des choses sérieuses. Il n’y a pas que les femmes qui ont le coeur blessé: les hommes aussi vivent cela!

    Tant qu’on accuse l’autre sexe de tous nos maux, tous nos problèmes, toutes nos réactions (surtout les réactions!), nous mettrons les deux pieds sur le frein. Ouvrons-nous à nous mêmes avant de pouvoir s’ouvrir aux autres!

    Répondre
  • 23/07/2015 à 10:28
    Permalink

    Il n’a rien dit. C’est très mauvais signe.Tu peux évidemment le pousser à en dire davantage mais si tu ne veux pas entendre qu’il ne veut pas s’engager, aussi bien laisser les choses comme ça et modérer tes ardeurs. L’attitude de ne plus texter tout le temps est un bon indice si tu as besoin de confirmation. S’il ne s’en rend même pas compte, ce sera plus clair pour toi. Bref, soit tu te contentes de ce que tu as avec lui, soit tu passes au suivant. C’est dur mais si ce que tu souhaites c’est des projets et de l’engagement, le meilleur choix est de passer au suivant. Et le chapitre suivant s’intitulera “Le chagrin d’amour”. L’autre chapitre suivant, une fois le chagrin d’amour passé (oui, ça passe!), sera celui du nouveau gars, qui sera peut-être le “bon”.

    Répondre
  • 06/08/2015 à 10:06
    Permalink

    Merci pour vos commentaires, ça me touche bcp!
    Je lui ai parlé…et ça s’est effectivement terminé là. Monsieur repoussait la discussion, il était bien…et voulait pas que ça se termine. Mais ne voulait pas plus. J’était vraiment en train de tomber amoureuse, c’était trop dangereux, alors je lui gentiment dit qu’on allait plus se revoir. J’ai pleuré, oui. Mais là, ça va mieux 🙂

    Répondre
    • 08/08/2015 à 06:48
      Permalink

      Tomber en amour avec une personne qui n’est pas vraiment intéressée à s’embarquer avec nous, ça fait toujours mal, qu’on soit un homme ou une femme.

      Répondre
  • 20/03/2016 à 21:50
    Permalink

    Évidement, une fréquentation n’est pas toujours facile. Je suis en train de tomber en amour d’un gras qui veut pas s’engager ou donne pas de signe d’engagement. C’est très dur des fois, il est une montagne russe d’émotions, un jour il est froid et le lendemain il est une cube de glace. Ça fait mal et j’aimerais que ça passe au sérieux mais je ne sais pas trop s’il a peur de s’engager ou s’il prend son temps pour bien me connaître. On verra où la marée mènera le bateau. En fin, ça reste quand même une expérience de vie.

    Répondre
    • 20/06/2017 à 08:09
      Permalink

      Pus capable le flou!!
      C’est trop souvent ça qui arrive.personne n’ose s’avancer de peur de se faire virer de bord.
      Fait que ça donne des relations floues….des fréquentations qui veulent pas dire grand chose.
      De plus, a ne pas être pas clair dans vos sentiments vous donnez carte blanche a l’autre qui interprète a sa façon. et non ce que vous, vous voulez vraiment.
      Quand y a pas de limite ou de statut bien établi, bien on s’égare, on s’éparpille et on fini par se perdre.

      Répondre
    • 20/06/2017 à 08:13
      Permalink

      Un conseil…faut pas rester trop longtemps dans une situation semblable.
      J’ai fait l’expérience des montagnes russes…ça duré 4 ans et ça rien donné au final.

      Répondre
  • 20/06/2017 à 08:08
    Permalink

    Pus capable le flou!!
    C’est trop souvent ça qui arrive.personne n’ose s’avancer de peur de se faire virer de bord.
    Fait que ça donne des relations floues….des fréquentations qui veulent pas dire grand chose.
    De plus, a ne pas être pas clair dans vos sentiments vous donnez carte blanche a l’autre qui interprète a sa façon. et non ce que vous, vous voulez vraiment.
    Quand y a pas de limite ou de statut bien établi, bien on s’égare, on s’éparpille et on fini par se perdre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.