4 ans et demi

Une question qui revient souvent dans la  vie des célibataires c’est : “Depuis combien de temps es-tu célibataire?”

Une des fan de la page y répond avec beaucoup d’aplomb et de sourire, en plus de partager la pensée que je véhicule (entre autres) lors de mes conférences.  🙂

Et vous… Depuis combien de temps? 😉


Ok, je vais vous le dire d’entrée de jeu, ça fait maintenant quatre ans et demi que je suis célibataire.

Oui, oui!  Et vous savez quoi? Même si j’ai bien hâte de trouver la perle rare qui partagera mes petits bonheurs quotidiens, je suis très bien.  Moralement et physiquement.  Parce que depuis le temps, j’ai appris à être heureuse par moi-même.

Par contre, bien que j’accepte mon statut social, il n’en va pas de même pour la majorité des gens qui m’entourent.  Vous savez ces commentaires ridicules, à la limite du jugement que Pierre-Jean-Jacques nous lance à la figure?

Les mononcles à Noël quand ils me demandent si j’ai enfin trouvé un chum à qui je réponds non.  ‘’Pourtant t’es belle!  Je ne comprends pas c’est quoi le problème.’’  C’est bien connu, quand on est belle, on accepte de sortir avec le premier venu même si c’est un moron de première classe.  J’avoue que je ne comprends pas cette façon de penser.

Mes amies bien ‘’casées’’ à qui je raconte mes rencontres infructueuses et qui me disent que je suis vraiment trop difficile.  Non, le célibat ce n’est pas facile tous les jours.  Il y a des périodes où on voudrait juste se coller contre quelqu’un le soir en regardant la télé nous aussi au lieu de flatter son chat en mangeant des chips!  On voudrait nous aussi déambuler amoureusement dans les rues au printemps en tenant un beau jeune homme par la main.  Avoir quelqu’un qui nous attend le soir en rentrant du boulot et qui nous demande comment notre journée s’est passée. Mais désolée les filles,  quand à votre tour vous me racontez vos problèmes conjugaux, vous n’avez aucune idée à quel point je me trouve chanceuse d’être si difficile si c’est pour m’éviter un quotidien rempli de disputes, de compromis et d’insatisfactions.

Les purs inconnus sur les sites de rencontres qui me demandent depuis combien de temps je suis célibataire.  Quand je leur réponds, ils me disent tous la même réponse à quelques mots près : ‘’Wow!  Tu dois rentrer chez les bonnes sœurs bientôt!’’ ou encore ‘’T’es faite en bois?’’.  Quand même décourageant comme réponses…

Messieurs, sachez que quand je dis que je suis seule depuis tout ce temps, je ne suis pas en train de vous dire que je sèche toute seule dans un coin depuis presque cinq ans.  Non, je dis simplement que je n’ai pas eu de relation assez sérieuse pour que ce soit réellement considéré comme une relation.

Vous savez, la vraie raison de mon long et assumé célibat, c’est que je sais ce que je veux et surtout ce que je vaux et que je ne suis pas prête à laisser entrer n’importe qui dans ma petite bulle de bonheur tranquille que je me suis bâtie au fil du temps.  Non madame!

Celui qui aura le mérite de porter le titre d’amoureux sera celui qui ajoutera du soleil et de la joie à ce qui me rend déjà bien.  Pas un homme qui agira comme un boulet dans ma petite vie.  Et je suis prête à l’attendre le temps qu’il faudra, soyez-en assurés!  C’est peut-être égoïste de ma part, mais mon bonheur est maintenant ma plus grande quête, pas l’amour à n’importe quel prix!

 

Mais bon, si le destin pouvait placer ce gentil monsieur sur ma route avant disons les quatre prochaines années, j’en serais quand même plus que comblée!

Karine

Suivez-nous sur

Une pensée sur “4 ans et demi

  • 31/08/2018 à 21:47
    Permalink

    Bonjour,

    Vous avez tout à fait raison. Pour ma part, ça fait 11 ans 1/2 que je suis célibataire. 11 ans où je suis enfin heureuse car les 2 relations que j’ai , totalisant 19 ans, ont été complètement horrible.

    J’ai décidé de me choisir en premier et si par chance, un jour un homme arrive à me rendre heureuse autant ou plus que ce que j’ai aujourd’hui, j’en serais comblée.

    Ce que je trouve le plus difficile dans la société est le jugement des autres, le regard étrange quand tu décide d’aller au restaurant seule avec une bouteille de vin accompagnée d’un bon livre. On te place dans une table dans un coin comme-ci on est en punition.

    Quand tu observes les couples qui sont ensembles sans partager le moment présent, je me sens privilégié d’être bien avec moi-même.

    Merci de ce rexte

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.