Les 12 signes que tu ne devrais pas fréquenter ce gars- là !

Ces temps-ci je tombe sur pas mal de textes en anglais qui sont juste trop bons pour que je ne les partage pas avec vous, voici donc une autre traduction de mon cru, l’original n’est PAS de moi, je l’ai trouvé ici.

Et vous vous doutez bien que si je prends le temps de traduire, c’est que je suis pas mal BEAUCOUP d’accord 🙂

Les 12 signes que tu ne devrais pas fréquenter ce gars- là !

publié sous le titre « 12 Unexpected Red Flags That Should Land Him On Your Do-Not-Date List » par Jessie Rosen.

En 3 semaines, j’ai parlé à pas 3 mais bien 5 femmes qui se sont fait berner par des hommes qu’elles fréquentaient. Des hommes qui semblaient corrects et qui avaient le profil d’un « chum potentiel » jusqu’à ce que le tout petit drapeau rose ne se transforme en gros drapeau rouge sang…

Au départ, ils semblaient tous avoir des petites imperfections et problématiques tout à fait surmontables, du genre qui te font te dire à toi-même  » Ben voyons donc,  ne soit pas si exigeante! ».

« Aies la foi! » que tu te dis encore. « Tout le monde a un passé » que t’essaies même de te convaincre. Et c’est généralement  là qu’il te sacre là et que tu te rends compte qu’il y a une méchante différence entre « passé » et « tout laisser passer ».

J’ai envie de vous dire qu’il faut faire confiance, qu’il faut demeurer ouverte et qu’il faut accepter les gens tels qu’ils sont, peu importe les circonstances ou les erreurs. Sauf que trop de gentilles âmes ont été échaudées avant vous et je crois qu’il est temps de remettre en place la politique du tolérance-zéro par rapport à quelques éléments bien spécifiques. Tout ça,  dans la mesure où ce que vous recherchez, c’est une relation sérieuse et à long terme, s’entend.

 

Et au final, s’il est génial, il passera par-dessus ces enfantillages et gagnera votre cœur de façon noble. Ce que je dis c’est NE LE FRÉQUENTEZ PAS tant qu’il n’est pas prête à à faire ce qu’il faut pour gagner votre cœur et votre confiance (si tout ce que vous cherchez, c’est une baise ou un copain-copule, c’est un tout autre dossier, bien entendu).

Un petit mot rapide sur le côté homme/femme de la chose :  Ces exemples viennent de femmes qui sortent avec des hommes, conséquemment, cet article évoque des comportements d’hommes hétérosexuels. Si jamais 5 de mes amis gais se font larguer de façon cavalière dans les 3 prochaines semaines, j’écrirai là-dessus, promis.

 

1. Il dit  » Je sors d’une longue relation alors je dois y aller doucement et prendre mon temps. »

Ou, en d’autres mots  » Je ne vais pas vraiment sortir avec toi ». Je suis certaine qu’il y a des exceptions à ceci mais je n’en ai quand même jamais entendu parler.

Si un homme est confortable à l’idée d’avoir un rendez-vous avec vous même s’il sort d’une longue relation, il ne devrait pas avoir besoin de dire qu’il faut « y aller doucement ». Il le ferait, tout simplement, tout en respectant le fait que vous sortez ensemble et que vous n’êtes pas seulement un divertissement quand il a un trou dans son horaire.

 

2. Vous vous voyez moins d’une fois par semaine durant tout le premier mois du début de votre fréquentation,

Je suis désolée mais ce n’est tout simplement pas assez. Même si vous tentez d’y aller doucement dans les débuts, si vous le voyez moins d’une fois par semaine et que vous aimeriez passer plus de temps avec lui, il est en train de vous signaler que pour lui, ce n’est pas une priorité.  Que ce soit parce qu’il n’éprouve pas tant de sentiments pour vous que ça ou parce que son horaire est trop chargé n’est pas la question. La question, c’est que vous devriez parti. En courant.

3. Vous ne rencontrez pas un(e) seul(e) de ses ami(e)s durant les 2 premiers mois de vos fréquentations.

Ce n’est pas demander tant que ça, un ami en moins de 2 mois!  Alors soit il n’a pas d’ami(e)s et donc PROBLÈME, soit il ne veut pas que vous les rencontriez et donc GROS PROBLÈME!

 

4 .  Vous n’avez pas mis les pieds chez lui une seule fois durant le premier mois de votre fréquentation.

Ce point là devrait devenir évidence. Là où l’on habite, c’est la réflexion de ce que l’on est. Si en 30 jours de fréquentation vous ne voyez rien de son chez-lui, hé bien quelqu’un essaie de vous cacher quelque chose.

Comme, par exemple, le fait qu’il couche sur un matelas simple dans la chambre qu’il partage avec son co-loc complètement accro à la drogue, comme ce fut le cas pour une de mes amies.

 

5 . Vous ne vous voyez jamais de jours durant les 2 premiers mois de vos fréquentations.

Tout comme pour les amis qu,onne rencontre jamais, je parle d’un délai de 2 mois parce que durant l’hiver, il fait noir vers 16h30 et c’est très possible que vous n’aye pas de temps libres de jour pour vous rencontrer. Mais souvenons-nous que le matin, ça compte comme des moments de jour… Vous avez donc intérêt à vous voir de jour bientôt sinon, hé bien vous êtes devenue une fuckfriend!

 

6 . Il vous dit qu’il a déjà eu des problèmes de drogue mais que tout est sous contrôle aujourd’hui, il ne faut donc pas s’inquiéter s’il en prend juste un peu, juste de temps en temps.

Je ne vais même pas expliquer, la réponse est tout simplement NON.  La situation est triste et je vous encourage à l’encourager lui à  se trouver de l’aide. Mais vous n’êtes pas l’aide en question.

 

7. Il dit souvent des trucs comme « Tu es trop intelligente/bonne/belle/confiante pour moi ».

Tout ça sonne comme des compliments mais en fait, c’est l’énoncé clair de grandes insécurités qui peuvent devenir très laides, très vite. C’est passable si et seulement si, c’est dit dans une circonstance du genre où vous vous répondez  » Mais non, ne dis pas ça, tu es comme untel, untelle ou moi » et que l’autre dit  » Merci, c’est gentil. Ça m’arrive d’être un peu insécure » ou quelque chose du genre.

 

8. Il est encore très proche de son ex (encore là, il y a des exceptions, mais personnellement,  je n’en ai jamais entendu parler ).

voir le point #6 sur la drogue, répéter au besoin.

 

9. Il n’a jamais d’argent alors vous payez pour tout .

Je comprends bien qu’on est en 2016 et que c’est raisonnable que la femme paie pour sa part ou même plus si elle en a envie. Mais il y a une différence entre payer sa part et qu’on se paie votre tête. En général, c’est la troisième fois qu’il « oublie » son porte-feuille, qu’on finit par comprendre.

 

10. Il refuse que vous laissiez la moindre petite chose qui vous appartient à son appartement.

Supposons que vous avez réussis à mettre le pied chez lui mais qu’il pète un plomb si vous laissez un élastique à cheveu, c’est un très mauvais signe. Vous n’êtes pas en train d’emménager juste parce que vous avez laissé un quart de litre de lait de soya dans son frigo pour les matins où vous vous réveillez chez lui et volez un café!

11.Il est partout sur les réseaux sociaux et pourtant, fait incroyable, il n’y a jamais quelques allusion ou photos que ce soit par rapport à vous.

Si vous êtes dans sa vie, vous devriez êtres un tout petit peu dans sa vie virtuelle aussi,  c’est comme ça que ça marche en 2016. On peut laisser passer dans le cas exceptionnel de quelqu’un qui ne poste absolument rien nulle part jamais.

 

12. Il dit  » Je suis tout mêlé en ce moment. Tu ne devrais probablement pas t’embarquer avec moi » (et là je cite quelqu’un mot pour mot)

Je crois que celle-ci dit clairement ce qu’elle a à dire…  et pourtant! (dans mon étonnement  j’inclus les fois où je suis moi-même tombée dans le panneau malgré tout à plusieurs reprises.)

images via GIPHY

*********

Ouf, belle petite liste de vérités, hein?

On tombe souvent dans le panneau parce qu’on veut donc que ça marche, parce qu,on souffre du SMT  ou parce qu’on est à boutte, mais suivez ces conseils, suivez votre instinct et écoutez votre petite voix. Parce que la mauvaise personne, non seulement elle vous fait perdre votre temps, amis  elle vous écorche aussi un peuen passant et croyez-moi, vaut MILLE FOIS mieux être seule que de vivre ça!

 

 

As-tu tes billets pour la soiréeQuiz célibataire_

Suivez-nous sur

2 pensées sur “Les 12 signes que tu ne devrais pas fréquenter ce gars- là !

  • 21/01/2017 à 17:10
    Permalink

    Moi, c’était le no 9: David (voir mon texte: « le manipulateur » dans les histoires marde) n’avait jamais d’argent pour le resto ou autres sorties. Donc, je devais payer tout…lol…de bonne foi, il me remboursait à l’arrivée de son chèque de pension à la fin du mois, mais la somme qu’il m’était remboursée n’était seulement que la moitié de ce qu’il me devait, prétextant qu’il attendait une autre rentrée d’argent pour plus tard….ouin…je me disais: il est de bonne foi, alors, je vais encore « patienter » un peu…avais-je le choix? Il n’avait même pas les moyens de se payer un resto et rêvait de s’acheter une maison de un million!!!! LOL….sa déconnexion de la réalité allait juste là…

    Répondre
  • 05/04/2017 à 18:27
    Permalink

    Mouans, moi j’en ai connue plusieurs de ces vérités, trop souvent je dirais…parfois même plus d’une dans la même personne😔… À quarante ans passé, si il y a encore des gars qui ne souffre rien de tous ces maux…Svp me faire suivre la liste de noms😂😂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.