Le lexique du « Je t’aime » 2017

par la Collaboratrice de marde

Avouer ses sentiments à la personne aimée en 2017 est devenu aussi fastidieux que de rentrer dans ses skinny le 2 janvier, aussi compliqué que de cuisiner des macarons quand on n’a pas de mixette et aussi angoissant que jouer sa paye dans une partie de in between quand on a trop bu. En bref, trop souvent, nous avons peur du résultat. Peur de se faire rejeter, peur de la réaction de l’autre, peur de passer pour une personne trop intense.

C’est quand même choquant de constater à quel point les gens n’hésitent pas à propager la haine par le mépris des autres de nos jours, tout comme certains n’ont aucun mal à déverser leur flegme sur autrui et à juger négativement leurs pairs. En parallèle, dire « je t’aime » semble devenu si compliqué. C’est plutôt paradoxal si l’on considère qu’à la base, aimer et être aimé sont des besoins fondamentaux de l’être humain.

« Je t’aime », voilà trois mots magnifiques que l’on devrait être fier de prononcer lorsque le sentiment vient avec, nonobstant le résultat. Dire à quelqu’un qu’on l’aime, c’est faire quelque chose de bien. Cependant, dans nos générations affligées émotionnellement, le « je t’aime » doit être calculé, analysé et surtout bien planifié. Suis-je vraiment amoureux? Est-ce le bon moment? Vais-je le/la faire fuir? Une panoplie de questions qui brassent dans nos têtes, mais crois-moi, quand les sentiments sont partagés, il est impossible d’effrayer l’autre en mettant son cœur sur la table en proclamant : « All in ». Exprimer son amour n’est pas compliqué, c’est nous qui le sommes! Et il devient aussi difficile de s’y retrouver que dans les pensées d’un schizophrène piégé dans un palais de glaces, avec ces multiples petites voix qui  dictent nos retenues, nos craintes de se dévoiler, avec, en fond sonore, le bruit strident de nos tripes qui nous hurlent de nous libérer.

Alors nous avons développé tout un lot de façons de le dire ou de le l’infirmer, par peur de ne recevoir en échange que due silence ou, pire un « merci beaucoup, c’est gentil ». Et combien de fois t’es-il arrivé d’analyser les paroles de votre fréquentation dans l’espoir d’y déceler un « Je t’aime » dissimulé ? Souvent n’est-ce pas? Et tes collègues sont de plus en plus irrités de lire tes textos en boucle et en ont marre que tes analyses soient le sujet numéro un aux heures de dîner? Alors si tu te retrouves dans cette phase nébuleuse qui se situe entre la fréquentation et le couple, tu sais, cette période pas trop claire où l’on pourrait changer notre situation amoureuse sur FaceBook par «floue», la fameuse étape où tu fréquentes quelqu’un plus sérieusement, que vous sortez un soir, que vous croisez par hasard quelqu’un de ton entourage et qu’à la question « C’est ta copine? », tu réponds avec un rire nerveux « Eh bien, on se voit là! », si tu as du mal à décrypter les sentiments de la personne qui te fait craquer, alors ce petit lexique t’aidera à t’y retrouver…

Je t’apprécie

En 2017, on utilise le « Je t’apprécie » afin de vouloir dire à quelqu’un : « Écoute, tu es bien gentille, l’autre nuit était correcte, mais non, je n’ai pas, ni ne développerai de sentiments pour toi ». Comme un film un peu fade que l’on visionne sans le détester, mais sans sensations fortes. On ne veut pas lui faire de critique négative, mais on n’a pas non plus envie de l’acheter. Évidemment, le « je t’apprécie » peut-être utilisé lors des premiers balbutiements d’une relation, alors que l’on a envie de dire à l’autre personne qu’elle nous intéresse. Mais après un trimestre de fréquentation? Je ne veux pas te décevoir, mais ton chat est mort sans avoir 8 autres vies pour le ressusciter.

Je t’aime bien

Le « Je t’aime bien » s’apparente au « Je t’apprécie », mais signifie que la personne est prête à poursuivre vos activités nocturnes et sorties sans toutefois désactiver son compte « Tinder » pour tes jolis yeux, car elle préfère magasiner d’autres yeux à admirer les soirs où tu n’es pas disponible pour baiser. « Je t’aime bien » c’est l’équivalent de manger du spaghetti, ça fait la job en attendant les sushis. Et crois-moi, tu veux être un sushi, pas du Beefaroni!

Je t’aime beaucoup

Ah, celui-ci est compliqué! Sa première utilisation est faite par les amoureux timides qui ont peur d’être rejetés. Le « Je t’aime beaucoup » évoque souvent que les sentiments sont présents, mais que la personne qui te le dit trouve le « Je t’aime » trop engageant, trop intimidant, trop rapide. Le « Je t’aime beaucoup » est utilisé pour ne pas avoir le « Je t’aime » précoce ce qui peut être mal perçu et mal interprété. La personne qui l’ose donne souvent une impression d’intensité terrifiante, donc le « Je t’aime beaucoup » est plus léger et moins lourd de sens. Généralement bon signe, le « Je t’aime beaucoup » est habituellement la phase précédant le « Je t’aime », qui n’est alors pas pleinement assumé.

Mais attention, le « Je t’aime beaucoup » peut aussi vouloir signifier : « J’aime beaucoup les lémures, le fromage bleu, les baskets et toi ». En clair, je t’aime beaucoup, nous passons de bons moments ensemble, tu fais mon bonheur pour l’instant, mais il y a un « mais ». Et ce mais, crois-moi, tu auras l’occasion de le découvrir assez rapidement lorsque tu auras envie de t’engager davantage, de rendre cela « officiel » ou lorsque que la personne qui t’aime beaucoup rencontrera celui ou celle qu’il n’aimera pas beaucoup, mais qu’il aimera point. Donc, pour avoir l’esprit aussi calme que dans un cours de yoga chaud sans les sueurs froides, en ce qui concerne le « Je t’aime beaucoup », assure-toi d’avoir eu un « Je t’aime. » au préalable, cela en change entièrement la signification. Un lémure c’est amusant, c’est mignon, mais on ne l’adopte pas pour la maison.

Je t’adore

Oh que je l’aime celui-là! Parfois utilisé comme le « Je t’aime beaucoup » des timides en préambule au « Je t’aime », le « Je t’adore » est souvent ludique et exprimé dans un moment d’affection ou d’humour partagé. Le « Je t’adore » lorsque spontané crée un rapprochement réel et un moment où un sourire niais et béat apparaît généralement sur le visage de la personne adorée. Le « Je t’adore » ludique est celui qui vient après une action posée qui t’a rendu unique aux yeux de ton ou ta partenaire. Par exemple, après s’être présentée nue en Sorel avec une tuque à pompons sur le crâne pour lui demander de venir t’aider à déneiger ta voiture. À ce moment-là, il est possible de l’entendre rigoler un « Ah toi, je t’adore! ». Il est aussi probable que ta voiture demeure ensevelie encore un moment, mais à quoi bon, tu as créé un « I adore you moment »! (La tenue proposée était à titre d’exemple uniquement, toute autre variante est aussi adéquate en vertus de la situation proposée).

Je t’aime.

La personne est amoureuse de toi. Elle vient de t’offrir le plus beau et le plus important sentiment du monde. Alors que tu partages ou non ce sentiment, s’il te plait, sois en digne.

 

Fin.

Suivez-nous sur

2 pensées sur “Le lexique du « Je t’aime » 2017

  • 08/11/2017 à 12:51
    Permalink

    Beaucoup le disent mais trop souvent sans réfléchir, ni penser aux conséquences.
    Dire je t’aime a quelqu’un c’est en principe lui signifier ton attachement envers cette personne et c’est pas toujours le cas.
    On le dit souvent dans un but précis, qui n’est pas celui que l’on croit.
    J’aime 100 fois mieux les actes que les paroles. Les actes sont plus significatifs qu’un mot prononcé dans l’air.

    Répondre
  • 15/11/2017 à 12:08
    Permalink

    WOOUHOU ! Ce lexique est tout simplement parfait.
    J’ai déjà vécu le ‘je t’apprécie’, ça me fatiguais quand il me disait ça. Moi je ne lui disais pas ‘Je t’aime’ ni autre chose car j’ai toujours attendu plusieurs plusieurs mois avant de la dire à un homme.
    Je ne comprennais pas pourquoi il me disait « Je t’apprécie’ mais je l’ai compris quand je l’ai surpris avec sa ‘maitresse mariée’ (lui était célibataire et moi aussi). J’étais celle qu’il utilisait pour rendre sa ‘maitresse mariée’ jalouse ! QUelle histoire hein !?
    J’ai été obligé de les menacer de faire le 911 car ILS me harcelaient chacun de leur côté même après que j’ai mis un terme à cette relation.

    Bref ! ‘Je suis super bien avec toi’ avant le ‘Je t’aime’ officiel a été la phrase clé dans mon couple actuel (4 ans!)

    Ne vous laissez pas avoir par des belles paroles 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.