Collabos

MVADM prend de l’expansion et pour ça, il faut ajouter des nouvelles plumes à la rédaction!

Voici donc la toute première collaboratrice du blogue et de la page, une talentueuse auteure qui, tout comme moi et tant d’autres, a eu droit à plus que sa dose de vie amoureuse de marde (la preuve ici) . C’est pas des blagues, après tout ce qu’elle m’a raconté, croyez-moi quand je vous dis qu’on pourrait même l’appeler Miss de Marde deuxième 💩!

Mais appelons-la aussi par son vrai nom soit Catherine Parent!

 

Catherine en quelques lignes

Après des études universitaires en droit, en création littéraire, en art, en rédaction, en marketing, en publicité, en communication, en développement de carrière (oui, c’est un vrai bac qui existe dans une vraie université), en sociologie et finalement après être diplômée en histoire à l’Université du Québec à Montréal, Catherine découvre qu’elle ne voulait pas être historienne, ni conseillère d’orientation (Ça aurait été une véritable imposture!) et encore moins avocate. Elle rêve d’être auteure et artiste.

Elle écrit pour plusieurs plateformes depuis 2005, entre autres pour des blogues populaires destinés à analyser avec humour les relations amoureuses, pour une revue de sciences humaines (beaucoup moins drôle…), comme rédactrice publicitaire pigiste (ça peut-être délirant d’écrire des liners publicitaires de vente de condo à Auhnsic!) et entame l’écriture de plusieurs albums jeunesses.

Aujourd’hui, elle co-dirige une startup où elle est auteur et illustratrice de produits destinées à la jeunesse. Ça lui permet de laisser son côté bon-enfant-absurde s’émanciper dans toute sa splendeur. Entre temps, on a pu voir ses œuvres abstraites dans des expos, boutiques d’art, dans plusieurs agences professionnelles et même à la Cour Suprême du Canada.

Sur les médias sociaux, des centaines d’abonnées la suivent pour ses posts délirants, sa collection légendaire de t-shirt et surtout pour lui demander conseils à propos de leurs déboires amoureux. Mais au lieu de devenir coach de vie, avec une photo à fond floue rappelant les signets funéraires, elle décide de se relancer dans l’écriture.

Récemment on lui a décerné un Doctorat honorifique ès « Désastres amoureux » et elle a choisi de mettre à profit son expertise et son humour décapant afin de collaborer à « Ma vie amoureuse de marde ».

Parce que c’est tellement le fun de se faire poser un lapin par un mec qui préfère aller déplacer une télé que de se pointer à sa date.

Parce que c’est tellement le fun de se faire sacrer là par texto après 3 ans. parce que c’est si plaisant de vomir sur sa date et de se faire prendre toute nue par les parents d’un mec qui avait oublié de nous dire qu’il ne vivait pas seul…et ça, ce n’est que la pointe du désastre!